FEVRIER

LES MALADIES HIVERNALES : COMMENT LES TRAITER

 

Les gastroentérites et la varicelle ont atteint le seuil épidémique mi-janvier. Les rhumes se poursuivent ainsi que la grippe. Il s’agit d’infections virales saisonnières. L’attention doit être portée vers les personnes fragiles (jeunes enfants, personnes âgées, sujets cardiaques, diabétiques, convalescents, immunodéprimés, femmes enceintes).

Vous êtes atteint ; pas de panique !

Comment s’en sortir avec des moyens naturels :

 

CONSEILS GENERAUX POUR TOUTE INFECTION VIRALE

 

Les gestes simples

 

-       Se laver les mains au savon plusieurs fois par jour et notamment au moment des repas et après avoir pris les transports en commun.

-       Limitez les bisous

-       Se reposer (l’organisme à besoin de toute son énergie pour maintenir son immunité)

Alimentation

-       Limiter les aliments producteurs de mucus : graisses saturées (laitages, viandes grasses, charcuterie,…) et sucres.  

C’est le moment d’ajouter des épices réchauffantes  et des aromates (cannelle, gingembre cru, coriandre, cumin, curcuma, girofle, muscade, cardamome, paprika, safran, anis étoilé), des graines germées, des jus de légumes, de l’ail, des baies de gogi,…

-       Boire beaucoup : eau, tisanes (cannelle, gingembre, romarin, thym, menthe, polygale, euphorbe et ronce pour la gorge), chicorée, jus de fruit frais, laits végétaux. Sans ajouter de sucre. 

Pratiquez des monodiètes (pour laisser reposer le système digestif) en privilégiant les légumes variés et de saison (soupe ou bouillon).

-       Augmentez votre apport en vitamine C (surtout en cas de fièvre). Consommez des fruits (agrumes, kiwis, cassis, mures) et légumes frais (poivrons, persil, choux et autres légumes verts).

 

Super-aliments

 

Les champignons qui renforcent notre immunité : shitaké, reishi, maitaké.

Pollen frais, 1 c à s par jour, à mâcher.

Propolis, 3 doses/jour à la fin des 3 repas.

Gelée royale, 1 dose le matin à jeun.

 

Compléments alimentaires

 

-       Complétez votre apport de vitamine C avec de l’acérola 2 à 3 g par jour ; en cas de terrain trop acide, choisir une forme tamponnée.

-       Consommez une cuillère à soupe de charbon végétal activé dans un verre d’eau, dès les premiers symptômes.

-       Consommez des probiotiques (soutient de la flore intestinale indispensable pour une bonne immunité).

-       Extrait de pépins de pamplemousse

-       Cuivre-or-argent, 3 doses par jour.

-       Cassis (ribes nigrum) en bourgeons

 

Les huiles essentielles

 

-      Ravintsara (cinnamomum camphora)+ tea tree (melaleuca alternifolia)ou niaouli (melaleuca quinquenervia) : 2 gouttes de chaque 3 fois par jour dans une cuillère à soupe de miel.

-       Pin sylvestre (pinus sylvestris) en onction (1 goutte dans 10 gouttes d’huile végétale) sous la plante des pieds plutôt le matin.

 

Le bain antiviral :

7 gouttes d’huile essentielle de niaouli

7 gouttes d’huile essentielle de raventsara

5 gouttes d’huile essentielle de thym à linalol

 

A diluer dans un gel douche, bain moussant ou shampoing

 

 

SI INFECTION ORL :

-       Lavage du nez avec de l’eau de mer.

-       Spray à la propolis pour le nez ou la gorge et pastilles à sucer.

-       Eucalyptus radiata en diffusion (avec diffuseur ou sur un mouchoir) ou en inhalation.

Quelques plantes :

-          cyprès – échinacée  dès les premiers signes.

-          +/- plantain si toux sèche (et allergie)

-          +/- pin sylvestre (toux grasse) => pas chez l’enfant avant 2 ans

 

SI GASTROENTERITE :

Mangez des carottes cuites, des pommes râpées crues des bananes, du riz blanc et buvez l’eau de cuisson du riz.

Charbon ou argile verte.

Quelques plantes : Noyer – cyprès – échinacée  

Tous les compléments sont en vente et usage libre.

Pour autant, comme nous avons à faire à des produits actifs, il convient de mettre en garde contre toute utilisation hasardeuse ou excessive. Il est important de prendre conseil auprès d’un naturopathe, d’un médecin ou de tout autre professionnel de médecines non conventionnelles.

En cas de fièvre ou de douleur prolongée, un diagnostic médical sera nécessaire.

Écrire commentaire

Commentaires : 0